Les établissements de santé

Les établissements de santé sont structurellement proches des établissements hôteliers : des zones de séjour coexistent avec des plateaux techniques. Mais les exigences hygiéniques et sanitaires y sont beaucoup plus importantes, autant pour le chauffage et la climatisation que pour la distribution sanitaire. Lorsque la conception climatique se fait en chauffage seul, les radiateurs sont généralement équipés avec des têtes à petites ouïes pour limiter l’empoussièrage et donc la pollution. Un équipement de climatisation prendra en compte les règles d’hygiène par des surcroits de précautions au niveau de la filtration voire des rapports positifs ou négatifs de pression d’air des chambres.

La conception sanitaire doit viser l’hygiène absolue. Au bouclage systématique s’ajoutent des traitements chimiques et thermiques spécifiques. Le but est d’éviter toute prolifération bactérienne (légionnelles notamment). Pour le reste, la logique suivie est celle des tertiaires et locaux commerciaux (bureaux, réception…).

Les espaces de type zone d’accueil, hall d’urgences… sont souvent équipés de planchers chauffant basse température, particulièrement adaptés à ces grands plateaux.

Les établissements de santé
1
2
3
4
5
6

Équipement des générateurs

La chaufferie est placée dans un environnement technique dédié en sous-sol ou en toiture.
L’unité extérieure du groupe froid est classiquement placée en toiture.

Chaufferie

  • Un ensemble de groupes de pompe et collecteurs Meibes moyenne et forte puissance peut être installé. Leur modularité et l’étendue de la gamme permet de répondre à la plupart des configurations.

Groupe froid

Sanitaire

  • La génération de l’eau chaude sanitaire est généralement couplée au dispositif de chauffage. Afin de garantir le confort sanitaire des occupants, un préparateur seul relié à un dispositif de stockage de forte capacité (type ballon) est installé.

Réseaux primaires

En établissement de santé, le réseau primaire se constitue généralement de nombreuses colonnes situées entre 2 chambres ; ces colonnes assurent la distribution des réseaux sanitaires, chauffage et climatisation. Elles sont accessibles par les circulations.

Chauffage et climatisation

Sanitaire

Les traitements chimiques de désinfection impératifs, associés à des fortes montées en température, impose quasiment l’utilisation de l’inox pour des questions de pérennité des installations. Le bouclage sanitaire s’impose pour répondre aux exigences sanitaires.

Interfaces

Comme pour les établissements hôteliers et le tertiaire de bureau, l’interface en secteur hospitalier est généralement mise en œuvre par de simples piquages sur les colonnes montantes à chaque étage pour alimenter les boucles horizontales et les antennes de distribution.

Équilibrage

Réseaux secondaires

En secteur hospitalier, les réseaux secondaires de chauffage et climatisation sont généralement traités dans le plafond, en gainable.

Chauffage et climatisation (en gainable)

Radiateurs

Sanitaire

Régulation et équipement des émetteurs

Radiateurs

Ventilo-convecteurs

  • Le contrôle et  l’équilibrage des émetteurs peuvent être réalisés par des vannes Dynamic de Ballorex à débit constant (PICV) commandées grâce aux têtes électrothermiques (modèle actumod ou actu on/off suivant le pilotage désiré). Un système de gestion technique centralisée (GTC) assure le pilotage de l’ensemble.

1Équipement des générateurs

Pour connecter le ou les générateur(s) d’énergie aux réseaux et assurer la fiabilité et la sécurité de l’installation.

Découvrir

Équipement des générateurs

La chaufferie est placée dans un environnement technique dédié en sous-sol ou en toiture.
L’unité extérieure du groupe froid est classiquement placée en toiture.

Chaufferie

  • Un ensemble de groupes de pompe et collecteurs Meibes moyenne et forte puissance peut être installé. Leur modularité et l’étendue de la gamme permet de répondre à la plupart des configurations.

Groupe froid

Sanitaire

  • La génération de l’eau chaude sanitaire est généralement couplée au dispositif de chauffage. Afin de garantir le confort sanitaire des occupants, un préparateur seul relié à un dispositif de stockage de forte capacité (type ballon) est installé.

2Réseaux primaires

Pour transporter l’énergie du ou des générateur(s) vers l’ensemble de l’installation.

Découvrir

Réseaux primaires

En établissement de santé, le réseau primaire se constitue généralement de nombreuses colonnes situées entre 2 chambres ; ces colonnes assurent la distribution des réseaux sanitaires, chauffage et climatisation. Elles sont accessibles par les circulations.

Chauffage et climatisation

Sanitaire

Les traitements chimiques de désinfection impératifs, associés à des fortes montées en température, impose quasiment l’utilisation de l’inox pour des questions de pérennité des installations. Le bouclage sanitaire s’impose pour répondre aux exigences sanitaires.

3Interfaces

Pour distribuer et répartir les débits dans les réseaux.

Découvrir

Interfaces

Comme pour les établissements hôteliers et le tertiaire de bureau, l’interface en secteur hospitalier est généralement mise en œuvre par de simples piquages sur les colonnes montantes à chaque étage pour alimenter les boucles horizontales et les antennes de distribution.

4Équilibrage

Pour régler les débits et assurer une distribution optimale partout dans le réseau.

Découvrir

Équilibrage

5Réseaux secondaires

Pour alimenter l’ensemble des émetteurs chauffage et sanitaire.

Découvrir

Réseaux secondaires

En secteur hospitalier, les réseaux secondaires de chauffage et climatisation sont généralement traités dans le plafond, en gainable.

Chauffage et climatisation (en gainable)

Radiateurs

Sanitaire

6Régulation et équipement des émetteurs

Pour réguler les débits dans le système et offrir le confort souhaité pièce par pièce.

Découvrir

Régulation et équipement des émetteurs

Radiateurs

Ventilo-convecteurs

  • Le contrôle et  l’équilibrage des émetteurs peuvent être réalisés par des vannes Dynamic de Ballorex à débit constant (PICV) commandées grâce aux têtes électrothermiques (modèle actumod ou actu on/off suivant le pilotage désiré). Un système de gestion technique centralisée (GTC) assure le pilotage de l’ensemble.